Trois pilotes du BMC à l'Enduropale!

1 février 2018 - 23:21

Ce dimanche 28 janvier 2018, trois membres du Baie Moto Club ont relevé le défi de la 43ème édition de l’Enduropale du Touquet.

Flavien LETELLIER, qui s’alignait pour son troisième Enduropale, portait le dossard numéro 408. Benoît GOSSELIN prenait son deuxième départ et portait le dossard numéro 550. Quant à Julien HUREL, il participait à son premier Touquet avec le numéro 993.

13h40 : Le départ est donné ! Les concurrents portant les dossards n°1 à 600, dont font partie Flavien et Benoît, s’élancent à l’assaut du tracé de 12,6km composé de vagues, chicanes, sauts et virages vélodrome. Julien, de son côté, part 1 minute après, dans une seconde vague de 600 pilotes.

Sur un circuit aussi exigeant, l’écart se creuse très rapidement entre les pros et les « poireaux ». Derrière, il faut éviter les chutes en pagaille et tirer son épingle du jeu pour se sortir des embouteillages.

Flavien raconte,

« Le départ était très serré, mais je m’en suis bien sorti en réalisant mon premier tour sans chuter. J’ai fait mon premier ravitaillement à la fin du 3ème tour. Je suis reparti pour 2 tours, 2ème ravitaillement et de nouveau 2 tours. Je devais effectuer mon dernier ravitaillement mais ma moto commençait à manquer de puissance. J’ai été contraint d’effectuer mon dernier tour au ralentit, ce qui m’a empêché de passer une 3ème fois par les stands pour effectuer mon dernier ravitaillement. Pour cela j’ai écopé d’une pénalité d’un tour. Je suis tout de même très content d’avoir fini mon 3ème Touquet à la 573ème place».

Pour Benoit, la course a été plus compliquée,

« Tout était prêt, autant la moto qui sortait de grosse révision que moi-même.

J’ai fait un bon départ avant de m’accrocher avec un autre pilote dans la première ligne droite, pas rassurant avec 700 ou 800 pilotes derrière ! Mais j’ai pu repartir rapidement et ne pas perdre trop de temps.

Dans le premier tour j’ai fait deux petites chutes supplémentaires. L’une d’elle a eu pour conséquence de tordre ma pédale de frein. Je ne pouvais plus tenir sur mon cale pied sans l’actionner. J’ai donc été contraint de passer par les stands dès le premier tour pour la redresser. J’en ai profité pour faire le plein et changer de masque.

Le deuxième et le troisième tour se sont super bien passés. Je roulais en gardant une marge, afin de m’économiser et ne pas faire souffrir la mécanique.

Les choses se sont compliquées dans le quatrième tour. La moto s’est mise à caler sans vraiment que je ne sache pourquoi... En jouant avec la bougie la moto est finalement repartie. J’ai observé un nouvel arrêt mais cette fois-ci  la moto refusait de redémarrer. J’ai été rejoint par des collègues du moto club de la Ferrière Bouchard qui étaient présents en spectateur. Nous avons sorti la moto de la piste et essayé pas mal de choses (antiparasite, bougie, arrivée d’essence…). Mais impossible de trouver la raison de la panne.

Après une heure de recherche, mes amis ont finalement réussi à redémarrer la moto. Je reprends la piste en pleine forme. Mais le bonheur est de courte durée… Le moteur se bloque 5 minutes plus tard.

Je suis extrêmement déçu mais je remercie les personnes qui m’ont aidées ainsi que mon père qui a assuré la mécanique ».

Déjà contraint à l’abandon en 2016 et 2017 suite à des problèmes mécaniques, le sort s’acharne contre Benoît.

Bien que l’expérience Enduropale soit nouvelle pour Julien, il n’a pas pris l’épreuve à la légère. Pour renforcer sa condition physique et son pilotage dans le sable, il a participé aux courses d’Hossegor et de Grayan-et-l'Hôpital. Ces courses font partie du championnat de France des sables, tout comme le Touquet.

« J’ai chuté lors de la mise en grille, je suis donc vraiment parti de loin... Aucune chance pour moi de faire le holeshot !
Une fois la longue ligne droite et le premier virage passés, il faut trouver le juste rythme pour rester sur la moto et s’économiser. J'ai fait mes ravitaillements aux 2ème, 4ème et 5ème tour. D’un point de vue mécanique, ma moto a très bien fonctionné, bien que le 250cm3 soit juste en puissance dans le sable.

La seule galère que j’ai eu a été dans l'avant dernier tour. Suite à un contact avec un autre pilote, ma moto s’est stoppée subitement et la roue arrière était quasi intégralement prise dans le sable. Heureusement un commissaire est venu m'aider, sinon j'y serais encore !

Au total j’ai effectué 6 tours pendant les 3 heures de course. J'avais la possibilité de faire un 7ème tour mais j’ai préféré attendre l’arrivée de Potisek. Je commençais à resentir des signes de fatigue et un tour représentant 25 minutes d’effort, ma condition physique ne m’aurait pas permis de terminer. Je termine à la 563ème position.

Pour conclure, même si j’ai beaucoup souffert, je suis prêt à reprendre le départ l’année prochaine !! ».

 

Bravo à vous messieurs !

 

Merci à Foto Cotentin pour les clichés de nos pilotes.

Commentaires

Résultat de l'enduro de Bellou-en-Houlme 7 jours
Résultat 19 jours
Graphiques des résultats championnat enduro 2018 : nouvelles photos 19 jours
Graphiques des résultats championnat enduro 2018 et Graphique des résultats championnat enduro 2018 19 jours
Graphique des résultats championnat enduro 2018 : nouvelles photos 20 jours
Graphique des résultats Ligue 2 et Enduro ligue Normandie 2018 20 jours
Résultat de l'enduro de la Vasteville 1 mois
Résultat de l'enduro de Thiberville 1 mois
Antoine Pottier est devenu membre 4 mois
Résultat de l'enduro de Brionne 4 mois
Championnat de Normandie Trial : Epreuve de Fermanville. 4 mois
Résultat de l'enduro de Gomené 5 mois
Nouvelle identité pour le Baie Moto Club 5 mois
BMC vient de remporter le trophée 5000 visites 6 mois
Jf Julien est devenu membre 6 mois